Le poids des mots

Le 6 novembre, à la radio de Radio-Canada, entendu ceci aux informations : à cause des résultats des élections de mi-mandat aux États-Unis, la politique américaine en matière d’environnement devrait changer et, «par conséquent», celle du Canada. Deux mots, toute une géopolitique : «par conséquent».

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*