Trouble de la signalétique

En périple familial, l’Oreille tendue faisait l’autre jour de la randonnée dans la Matawinie. Elle tombe alors sur l’avertissement suivant :

Respectueuse, comme il se doit, des consignes qu’on lui adresse, l’Oreille s’est abstenue de toute baignade (de toute façon, l’eau était trop froide, et l’Oreille est peu aquatique). Elle a toutefois été un brin troublée par ce panneau.

Si la baignade est interdite, pourquoi annoncer que ceux qui contreviendraient, par extraordinaire, à la consigne le feraient «à [leurs] risques» ? C’est interdit ou pas ?

À moins qu’il ne s’agisse pas de deux phrases («Baignade interdite. À vos risques»), mais d’une seule («Baignade interdite à vos risques»). La baignade serait alors «interdite [aux] risques» des visiteurs. Foi d’Oreille, ce n’est guère mieux.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

2 thoughts on “Trouble de la signalétique”

  1. belle trouvaille, on découvre dans notre beau pays des signalétique avec des logiques qui nous échappent. En effet, pour l’auteur son texte devait être compréhensible, à ses risques et périls.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*