Parlons café (fort)

Soit ce tweet : «Aussies baristas call a skinny decaf a “Why Bother ?”» (@Nigella_Lawson).

Et celui-ci : «J’aime bien, dans un café de la gare de Montréal, commander un expresso déca. Juste pour entendre la préposée crier “un expresso sans plomb”» (@Ant_Robitaille).

On se moque d’eux. Pourquoi se donner la peine de boire cela («Why Bother ?») ? Pourquoi se priver de l’essence du café (le «plomb») ? S’il y a des buveurs de décaféiné dans la salle, en Australie («Aussies») comme au Québec, ils devraient se plaindre.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*