De la nourriture pour (de) l’esprit

Le 26 juin 1820, la Gazette de Québec faisait à ses lecteurs la proposition suivante :

À vendre ou à échanger pour du blé :
Œuvres de Montesquieu, 7 volumes.
Œuvres de Rousseau, 38 volumes.
Cours de La Harpe, 16 volumes
(cité dans l’Influence de Voltaire au Canada, t. 1, p. 47).

On est peu de chose.

Référence

Trudel, Marcel, l’Influence de Voltaire au Canada, Montréal, Fides, les Publications de l’Université Laval, 1945, 2 t. Tome I : de 1760 à 1850, 221 p.; tome II : de 1850 à 1900, 315 p.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

3 thoughts on “De la nourriture pour (de) l’esprit”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*