Exercice du samedi matin

L’Oreille tendue est un peu fatiguée par les temps qui courent. Quand elle lit des propos comme ceux qui suivent, elle est carrément épuisée.

Cela se trouve dans la contribution de Jean Delisle au dossier de la revue Argument intitulé «Notre avenir sera-t-il franglais ?» (L’Oreille a aussi contribué à ce dossier; voir la table des matières ici.) L’article de Delisle porte sur «L’effet corrosif du joual sur la langue écrite».

On y lit ce qui suit : «Ce joual excessif [celui du film Mommy de Xavier Dolan] cohabite avec le franco-français, le parler québécois et le joual courant» (p. 123-124). Deux lignes plus loin, il est question du «“faux joual”» (p. 124). Aucun terme n’est défini avec précision, si tant est que cela soit possible.

Exercice

Sur un sujet de votre choix, vous écrirez un texte de cinq phrases, une par «variété» (à défaut de meilleur terme) de «français» (à défaut de meilleur terme) : le joual excessif, le franco-français, le parler québécois, le joual courant, le faux joual.

L’Oreille, elle, baisse les bras devant tant de flou.

Référence

Delisle, Jean, «L’effet corrosif du joual sur la langue écrite», Argument, 17, 2, printemps-été 2015, p. 123-134.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*