Mamelles sans (presque de) puck

L’Oreille tendue — ce ne devrait être une surprise pour personne — s’intéresse à la culture du sport, plus particulièrement à la culture du hockey.

Elle a notamment travaillé sur la bande dessinée et ce sport. Elle vient même de publier un article sur le sujet.

Quand son collègue, et néanmoins ami, Michel Porret lui a indiqué l’existence de Lady Death, elle n’a fait ni une ni deux : elle a commandé cette bande dessinée états-unienne, sous-titrée «Sexy Sport Hockey», en Grande-Bretagne.

De fait, la couverture représente une personne du sexe, en patins, bâton de hockey à la main, rondelle à ses pieds, portant le numéro 00, son uniforme (façon de parler) évoquant abondamment la mort (le mot «death», deux fois; plusieurs crânes, accompagnés des os de circonstance).

Lady Death, janvier 2013. Issue 25 : «Sexy Sport Hockey».À l’intérieur, qu’en est-il du hockey ? Rien. On y voit des dames fort peu vêtues, mais adultes («All characters as depicted in this story are over the age of 18»), exhiber leurs seins et leurs fesses, toujours à la limite de la crevaison, dans des torrents d’hémoglobine. Si l’Oreille a compris l’histoire («To be continued»), la joueuse de hockey (façon de parler) de la couverture s’appellerait Hope et aurait un rôle capital dans cette histoire d’heroic fantasy, si tant est que Lady Death relève bel et bien de ce genre.

On pourrait être déçu à moins.

Références

Melançon, Benoît, «BDHQ : bande dessinée et hockey au Québec», dans Benoît Melançon et Michel Porret (édit.), Pucks en stock. Bande dessinée et sport, Chêne-Bourg (Suisse), Georg, coll. «L’Équinoxe. Collection de sciences humaines», 2016, p. 101-117.

Wolfer, Mike et Marc Borstel, Lady Death, Rantoul (IL), Boundless Comics, janvier 2013, s.p. Issue 25 : «Sexy Sport Hockey».

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

2 thoughts on “Mamelles sans (presque de) puck”

    1. Oui, l’Oreille en a eu vent : Rimbault, Sylvain, «Tenues sportives et costumes héroïques. Vêtements, performances et corps chez les sportifs et les super-héros », dans Benoît Melançon et Michel Porret (édit.), Pucks en stock. Bande dessinée et sport, Chêne-Bourg (Suisse), Georg, coll. «L’Équinoxe. Collection de sciences humaines», 2016, p. 109-138. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *