La clinique des phrases (sss)

La clinique des phrases, logo, 2020, Charles Malo Melançon

(À l’occasion, tout à fait bénévolement, l’Oreille tendue essaie de soigner des phrases malades. C’est cela, la «Clinique des phrases».)

Soit la phrase suivante :

À l’automne dernier […], je me suis surpris un jour à dire aux étudiants que la perspective historique est encore plus importante aujourd’hui, du fait même selon lequel la vision qui la sous-tend s’est effondrée.

Simplifions doublement, le «un jour» faisant double emploi avec le «À l’automne dernier» et la dernière partie de la phrase étant gravement atteinte :

À l’automne dernier […], je me suis surpris à dire aux étudiants que la perspective historique est encore plus importante aujourd’hui, du fait même que la vision qui la sous-tend s’est effondrée.

Allons encore plus loin :

L’automne dernier […], je me suis surpris à dire aux étudiants que la perspective historique est encore plus importante aujourd’hui, la vision qui la sous-tend s’étant effondrée.

À votre service.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*