La langue présidentielle

Il arrive à Nicolas Sarkozy de parler une langue qui n’est qu’à lui. Dernier exemple en date, la semaine dernière en Angleterre : «Ils se batturent.»

Voyage en sarkolangue à partir d’ici.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur/autrice : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

3 réflexions sur « La langue présidentielle »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*