Une tête bien faite

L’université de l’Oreille tendue souhaite la former. Soit. Celle-ci a donc assisté récemment à une «formation pour cadre académique». (Elle laisse ses lecteurs rêver au PowerPoint qu’on nous a asséné.)

Elle y a découvert des choses; elle n’en disconvient pas. Cela dit, on lui a appris que nous avions l’obligation d’«instrumenter nos processus» et «nos décisions». Si elle a bien compris, elle devrait être elle-même «instrumentée». Elle n’a pas osé demander ce que cela voulait dire; froussarde qu’elle est, elle avait peur de la réponse.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

5 thoughts on “Une tête bien faite”

  1. Chère Oreille,

    Dans l’esprit de la « grogne du pion », je m’interroge sur l’absence d’une espace typographique après les guillemets ouvrants et avant les guillemets fermants. Avec Word, par exemple, il est facile d’« instrumenter », voire d’automatiser le processus.

    Deuxième interrogation : « asséné » ? Dans mon temps, le premier e n’était pas accentué.

    J’espère que ce texte, même très court, saura vous permettre de sévir à votre tour.

    1. Première réponse, en deux temps. L’Oreille tendue déteste les interventions automatiques de Word; elle a tout enlevé. La présence de l’espace, en matière de guillemets, est indispensable dans un imprimé; à l’écran, elle est moins sûre.

      Deuxième réponse, en forme de dilemme cornélio-shakespearien. La bible de l’Oreille est d’accord avec vous : «Jamais d’accent aigu. La forme asséner est incorrecte» (Jean Girodet, Dictionnaire Bordas. Pièges et difficultés de la langue française, Paris, Bordas, coll. «Les référents», 1988 [3e édition], 896 p., p. 70). En revanche, le Robert électronique, édition de 2010, connaît assené et asséné. (Le correcteur de Word aussi…)

  2. Suis de tout coeur avec vous.

    Suivrai cette semaine une formation (tout autant powerpointillée, je n’en doute pas) sur le « courage managérial », annoncée par… une citation de Félix Leclerc sur le vrai courage. Sa pauvre mémoire… j’en souffre.

    Nul doute que j’en sortirai joliment instrumentée.

    Et sur le péril ppt, vous avez sans doute vu passer ceci:

    http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-La_pensee_PowerPoint-9782707159533.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*