Sexisme ordinaire ?

«Ta race est d’une stupidité rare
et d’un sexisme affligeant,
Nikopol.»
Enki Bilal, la Foire aux immortels

Hélène Desmarais a récemment été nommée à l’Académie des grands Montréalais. Comment le Devoir la présente-t-elle ? «“Une grande dame de Montréal.” Hélène Desmarais fréquente les conseils» (17 novembre 2010, p. C3).

Faut-il comprendre que l’«épouse de Paul Desmarais» fréquente «les conseils» — entendre : «les conseils d’administration» — comme d’autres «fréquentent» les salons de thé ou les ventes de garage ? Non : elle préside, par exemple, les conseils d’administration de HEC Montréal, de la Société de développement économique Ville-Marie, de la Société d’investissement Jeunesse et de l’Institut économique de Montréal. Ce n’est pas tout à fait la même chose.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

1 pensée sur “Sexisme ordinaire ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*