Locution latine du jour

Hier, à l’émission Dessine-moi un dimanche de la radio de Radio-Canada, l’Oreille tendue discutait, avec Simon Jodoin, des mots de la grève étudiante au Québec (on peut (ré)entendre l’entretien ici).

À un moment, s’agissant des accusations en miroir de fascisme ou de communisme de ceux qui s’opposent au sujet de cette grève, elle a évoqué la loi de Godwin. Celle-ci, dixit Wikipédia,

provient d’un énoncé fait en 1990 par Mike Godwin relatif au réseau Usenet, et popularisée depuis sur Internet : «Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1”.»

Simon Jodoin a alors ajouté qu’on parlait parfois, pour désigner un phénomène semblable, de reductio ad Hitlerum. Définition de Wikipédia, bis :

Reductio ad Hitlerum est une expression ironique désignant, sous forme de locution latine, le procédé rhétorique consistant à disqualifier les arguments d’un adversaire en les associant à Adolf Hitler ou à tout autre personnage honni du passé. Plus généralement, le procédé consiste à assimiler l’adversaire ou ses arguments à des idées, philosophies, idéologies détestées, par exemple en les qualifiant de nazies ou de fascistes.

Le même Simon Jodoin a aussi indiqué l’existence, plus récente celle-là, et attestée uniquement au Québec, de la reductio ad Prattum. Le nom d’Adolf Hitler, dans ce genre de «raisonnement», est remplacé par celui d’André Pratte, l’éditorialiste du quotidien la Presse.

Qui a dit que le latin était une langue morte ?

P.-S. — Si l’on en croit Google, Simon Jodoin utilise l’expression, créée par lui, depuis au moins 2010.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

2 thoughts on “Locution latine du jour”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*