Une orientation non stratégique ?

Par nécessité professionnelle, l’Oreille tendue fréquente quotidiennement l’université : c’est son écosystème. Elle y entend des choses qui la troublent : on lui parle d’«avantages opérationnels», on lui explique comment «instrumenter [ses] processus», on lui recommande «une optique de gestion bottom-up», etc.

Ces derniers temps, elle assiste, assez chagrine, à la disparition de l’orientation, systématiquement remplacée par l’orientation stratégique, voire par l’orientationstratégique.

Cela lui rappelle — attention : autopromotion devant — l’hypothèse qu’elle a formulée le 14 octobre 2010 : «pour faire ressortir ce que les locutions figées ont, justement, de figé, rien de tel que d’imaginer leur antonyme».

Que serait une orientation non stratégique ?

P.-S. — L’Oreille n’est pas loin de croire qu’il en va de la planification comme de l’orientation : il vaut mieux qu’elle soit stratégique elle aussi.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

1 pensée sur “Une orientation non stratégique ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*