Chronique culinarolittéraire du jour

L’Oreille tendue aime écouter des podcasts. Parmi ses préférés, celui du magazine The New Yorker.

La livraison du 17 mars 2014 de New Yorker : Out Loud aborde le succès des séries télévisées aux États-Unis. La critique de télévision du magazine, Emily Nussbaum, y explique qu’elle évite de faire la critique d’une émission d’humour trop rapidement. Pourquoi ?

Pour éviter l’effet «first pancake». La première crêpe est, en effet, souvent ratée ou, simplement, moins réussie que ses consœurs. Il vaut mieux ne pas juger le cuisinier sur elle. Ce serait particulièrement vrai en humour télévisé.

Question : doit-on appliquer pareille magnanimité en critique littéraire ?

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*