Causons littérature avec Canadian Tire

Ils sont assis à l’extérieur, dans la neige, et ils discutent cadeaux de Noël. Elle est toute réjouie à l’idée de donner une poupée Cendrillon à sa fille. Il appuie ce choix, escarpin de verre aux pieds.

Cette publicité télévisée de la chaîne Canadian Tire risque de relancer une vieille controverse : les pantoufles de Cendrillon sont-elles de verre ou de vair («Fourrure de petit-gris», dixit le Petit Robert, édition numérique de 2014) ? Canadian Tire a choisi son camp, qui ne fait pas l’unanimité.

P.-S. — Croyez-le ou non : il y a tout un article de Wikipédia sur cette controverse.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*