Lecture recommandée du jour

vincent_piron_2018_cajolet_couvIl y a quelques années, l’Oreille tendue a découvert l’enseignement de l’éveil aux langues; elle en a parlé ici et , et dans un livre de 2015, mais de façon bien (trop) générale. Cela restait de l’ordre du vœu pieux : expliquer aux jeunes élèves la nature des langues et des échanges linguistiques, pas seulement les règles d’une langue.

Wim Remysen, qui enseigne la linguistique à l’Université de Sherbrooke, vient de publier un texte où il va bien au-delà de pareils vœux pieux. Après avoir distingué «insécurité» et «sécurité» linguistiques, il y propose huit «pistes» (p. 47) pour «diminuer l’insécurité» à l’école (p. 46) et pour «faire voir la langue sous un autre angle» (p. 27) :

valoriser le bagage linguistique de l’élève;

intégrer la notion de valorisation linguistique;

éviter de promouvoir une conception désincarnée de la langue standard;

redéfinir la notion de faute;

découvrir les règles et les structures de la langue;

utiliser le dictionnaire à sa juste valeur;

intégrer des éléments de l’histoire de la langue;

s’intéresser à des formes d’expression variées.

Vous devriez aller lire ça. Vous apprendrez plein de choses sur la «culture linguistique» (p. 26), sur «l’imaginaire linguistique des francophones» (p. 30), sur les «représentations linguistiques» (p. 40), voire sur les «idéologies linguistiques» (p. 41). Bref, de la bien belle ouvrage.

P.-S.—Wim Remysen a aussi collaboré au dossier de la revue numérique Arborescences intitulé «La norme orale en français laurentien», sous la direction de de Marie-Hélène Côté et Anne-José Villeneuve (numéro 7, décembre 2017).

Références

Melançon, Benoît, Le niveau baisse ! (et autres idées reçues sur la langue), Montréal, Del Busso éditeur, 2015, 118 p. Ill.

Remysen, Wim, «L’insécurité linguistique à l’école : un sujet d’étude et un champ d’intervention pour les sociolinguistes», dans Nadine Vincent et Sophie Piron (édit.), la Linguistique et le dictionnaire au service de l’enseignement du français au Québec. Mélanges offerts à Hélène Cajolet-Laganière, Montréal, Nota bene, 2018, p. 25-59.

Benoît Melançon, Le niveau baisse !, 2015, couverture

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*