L’oreille tendue de… Glaser et Strauss

Barney G. Glaser et Anselm L. Strauss, la Découverte de la théorie ancrée, éd. de 2010, couverture

«Lorsque quelqu’un est debout au milieu des étagères, il se trouve, métaphoriquement, entouré de voix suppliant d’être entendues. […] Le chercheur n’a qu’à tendre l’oreille pour entendre les voix dans la bibliothèque et découvrir ce qu’elles ont à lui dire afin de les utiliser pour ses analyses.»

Barney G. Glaser et Anselm L. Strauss, la Découverte de la théorie ancrée. Stratégies pour la recherche qualitative, traduction de Marc-Henry Soulet et Kerralie Œuvray, Paris, Armand Colin, coll. «Individu et société», 2012 (1967), 416 p., p. 278.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*