Autopromotion 542

Épistolaire, 46, 2020, couverture, photographie d’Albert Camus

Depuis la nuit des temps, l’Oreille tendue collabore à Épistolaire, la revue de l’Association interdisciplinaire de recherches sur l’épistolaire. De sa chronique, «Le cabinet des curiosités épistolaires», elle a tiré un recueil en 2011, Écrire au pape et au Père Noël.

La 46e livraison d’Épistolaire vient de paraître (2020, 285 p., ISSN : 0993-1929). L’Oreille y parle des lettres humaines, chez Pablo de Santis, Jules Verne, Barbey d’Aurevilly, Bougainville et d’autres.

Table des matières

Haroche-Bouzinac, Geneviève, «Avant-propos», p. 5.

«Dossier. Albert Camus épistolier»

Prouteau, Anne et Agnès Spiquel, «Ouverture», p. 9-16.

«Dialogues épistolaires»

Blondeau, Marie-Thérèse, «Camus/Grenier : un ami “capital”», p. 19-29.

Kleltz-Drapeau, Françoise, «Écrire un “roman d’amour” : la correspondance avec Maria Casarès», p. 31-38.

Bove, Laurent, «L’absurde et l’esprit d’orthodoxie. La correspondance A. Camus-F. Ponge», p. 39-50.

Novello, Samantha, «Un “Mythe de Sisyphe en action” : la correspondance en tant qu’espace politique chez Camus et Chiaromonte», p. 51-60.

Phéline, Christian, «D’amitié, en réplique, imaginaire… La lettre publique dans tous ses états», p. 61-71.

«L’amitié au service de l’œuvre»

Rey, Pierre-Louis, «“Cher ami”», p. 75-83.

Lager, Alexis, «La correspondance de Camus avec les poètes : “un long débat avec la poésie” ?», p. 85-97.

Walker, David H., «Camus — Lettres et théâtre», p. 99-111.

Lund, Hans Peter, «L’œuvre à l’épreuve du doute dans la correspondance d’Albert Camus», p. 113-124.

«Perspectives»

Rothé, Sophie, «Mutisme, censure et révolte de l’épistolier : Mirabeau à Vincennes», p. 127-139.

Dupond, Marie, «La correspondance du géomètre Gaspard Monge (1746-1818). Pratique scientifique et action publique», p. 141-149.

Alrahabi, Motasem, Pauline Flepp et Camille Koskas, «Polémiques dans le rituel épistolaire : le cas des correspondances Ponge et Paulhan», p. 151-162.

Vernier, Béatrice, «Le Bruit des clés d’Anne Goscinny. Épistolarité et recherche de filiations», p. 163-175.

«Chroniques»

Basset, Guy, «La correspondance d’Albert Camus. État de la question», p. 179-191.

«Leïla Sebbar : son œuvre, ses lettres, ses fragments», p. 193-202. Propos recueillis par Karin Schwerdtner.

Melançon, Benoît, «La cabinet des curiosités épistolaires», p. 203-205. Sur les lettres humaines.

«Recherche»

Cousson, Agnès (édit.), «Bibliographie», p. 209-234. Avec la collaboration de Déborah Roussel, Luciana Furbetta, Benoît Grévin, Clémence Revest, Benoît Melançon et Béatrice Obitz.

«Comptes rendus», p. 235-277.

«Résumés des articles du dossier», p. 279-285.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*