L’oreille tendue de… Amor Towles

Amor Towles, Un gentleman à Moscou, 2018, couverture

«Car comme pour les meilleurs domestiques, l’art des vrais serveurs, c’est de tendre l’oreille.»

Amor Towles, Un gentleman à Moscou, Paris, Fayard, 2018. Traduction de Nathalie Cunnington.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*