L’art d’être belle-mère, bis

Lucien Bouchard, ci-devant chef du Parti québécois, s’en prenait hier soir à son ancien parti et à Pauline Marois, qui le dirige actuellement (reportage ici).

En 2007, pourtant, il se retenait : «Lucien Bouchard se garde bien de jouer le rôle de belle-mère» (le Devoir, 14 mars 2007).

C’est fini. Il a bel et bien rejoint le club. Il ne se sentira pas seul.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

2 thoughts on “L’art d’être belle-mère, bis”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*