Divergences transatlantiques 004

Un fidèle lecteur de (et à) l’Oreille tendue lui écrit ceci :

Une rosette me torture, qui n’est pas de Lyon mais du Québec. Elle se trouve sur la tête des humains, en ce lieu exact d’où les cheveux semblent commencer leur diffusion et prennent la forme d’une… rosette. Un ami traducteur me dit que le mot n’a pas cette acception en France. Il veut savoir comment les Français disent la chose.

Épi ? Ça s’approche, mais ce n’est pas tout à fait cela :

Par anal. (1835) Mèche de cheveux dont la direction est contraire à celle des autres. Avoir un épi. «cet épi sur la tempe gauche qui s’épanouit en toupet» (P. Guimard) (le Petit Robert, édition numérique de 2007).

Qui dit mieux ?

Illustration : Robert Lestourneau, 1er avril 2008, photo déposée sur Flickr, <http://www.flickr.com/photos/74194831@N00/2384631592/>.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

4 thoughts on “Divergences transatlantiques 004”

  1. Ce que l’on voit sur la photo, c’est, en anglais, un « hair whorl ». Cela intéresse les généticiens, les dermatologues, mais aussi les vétérinaires (les chevaux ont aussi des « hair whorls »). Je n’ai pas trouvé d’équivalent en français. La « rosette » et l’« épi » ne désignent pas tout à fait cette répartition des cheveux en spirale sur le crâne, mais une mèche de cheveux rebelles. Selon le Wiktionnnaire, les Belges disent plutôt « crolle » ou « crollé », du néerlandais « krullen » (« bouclé ») : « Cet enfant est tout crollé. » En anglais, ça donne « cowlick » : « A lock or tuft of hair growing in a different direction from the rest of the hair and usually turned up or awry as if licked by a cow. » (Webster’s Third New International Dictionary) J’aime mieux rosette…

  2. … Dans les sites Web français sur la calvitie et autres problèmes de cheveux, on parle de la « zone du tourbillon » ou du « tourbillon occipital »…

  3. oh comme des fois on aimerait que le tourbillon occipital concerne aussi l’intérieur de la boîte crânienne ! aucun souvenir non plus d’avoir jamais vu qualification pour ce les amis québécois cachent sous la casquette de base-ball…

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*