À 50 % ?

Il y a de plus en plus d’utilisateurs d’Internet qui se branchent au réseau à partir de leur téléphone mobile. L’Oreille tendue a déjà eu l’occasion de dire un mot de ces mobigoinfres.

La Presse du 20 avril décrit les mobinautes (cahier Arts et spectacles, p. 1 et 4).

Le Petit Robert (édition numérique de 2007) parle d’appareil nomade («objet de taille réduite qui permet la consultation, l’échange d’informations sans être relié à une installation fixe [téléphones, ordinateurs portables, agendas, répertoires électroniques…]») et de travailleur nomade («qui utilise ce type de technologie pour travailler en toute circonstance, lors de ses déplacements»).

Jusque-là, l’Oreille suit. (Et elle en est.)

Comble de raffinement : l’arrivée du iPad d’Apple lui permet d’apprendre l’existence d’une nouvelle catégorie, ni uniquement devant son ordinateur (internaute), ni seulement son cellulaire à la main (mobigoinfre, mobinaute, travailleur nomade), mais un mélange des deux, le half-nomad.

On pourrait donc être nomade à moitié ?

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

2 thoughts on “À 50 % ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*