Cuisine québéco-russe

L’Oreille tendue a déjà eu l’occasion de dire un mot d’Artiom Koulakov, cet universitaire russe fasciné par le juron — le sacre — tel qu’il se pratique au Québec.

On pourra l’entendre en conférence à Montréal, ce mardi, le 31 août, à compter de 18 h 30, au théâtre Espace libre, avant la présentation, à 20 h, de la reprise de la pièce Sauce brune, texte et mise en scène de Simon Boudreault, dans une production de Simoniaques Théâtre.

Pour avoir une idée de l’interprétation linguistique de Koulakov :

Les jurons forment une couche de lexique très importante dans chaque langue. Si dans la majorité des langues les jurons ont un caractère sexuel ou scatologique, au Québec les sacres ont, presque exclusivement, une origine religieuse. Cela reflète l’histoire des Québécois ainsi que leur vision du monde et leurs comportements quotidiens. Dans la conférence, il s’agira également de l’importance des sacres dans la qualification des Québécois comme nation distincte des Français, des sources de l’enrichissement de l’inventaire des jurons au Québec, du problème de la norme linguistique liée aux sacres, etc.

Pour avoir une idée de la langue de la pièce :

Sauce brune propose une langue québécoise où la majorité des mots sont remplacés par des sacres. Ceux-ci y deviennent adjectifs qualificatifs, adverbes, compléments, verbes et interjections. Dans un réel surdimensionné, les personnages tentent tant bien que mal de faire comprendre ce qu’ils ressentent avec une langue atrophiée où les mots sont devenus vides de sens.

Pour en savoir plus : le cahier pédagogique de la pièce (en PDF).

Pour payer moins : le tarif étudiant.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

2 thoughts on “Cuisine québéco-russe”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*