Néologisme numérique du jour

Le métrosexuel est banal : «Individu ayant un sens développé de l’esthétique, qui dépense énormément de temps et d’argent dans son apparence et son style de vie. Concerne particulièrement les hommes», explique le Wiktionnaire. Son étymologie ? «Le terme anglais metrosexual est apparu, en 1994, dans un article du journaliste anglais Mark Simpson, dans le journal The Independent. Sur le modèle anglais, le mot est formé du préfixe métro- et de l’adjectif sexuel

Le mot rétrosexuel est plus rare, mais il est attesté (définition ici).

Vient d’apparaître le datasexuel. Dominic Basulto en a proposé une définition sur le blogue Endless Innovation dans un texte intitulé «Meet the Urban Datasexual», définition reprise par Xavier de la Porte :

Le datasexuel ressemble à vous et moi, explique Basulto, mais s’en différencie par sa préoccupation pour les données personnelles. Il est continuellement connecté, il enregistre obsessionnellement tous les aspects de sa vie et il pense que ces données sont sexy. En fait, plus nombreuses sont les données, plus il les considère comme sexy. Sa vie, du point de vue des données tout au moins, est parfaitement stylée.

On n’arrête pas le progrès.

 

[Complément du 24 mai 2013]

Attention ! Nouvelle espèce en vue : «Les “techno-sexuels” sont donc les nouveaux sex-symbols du XXIe siècle», affirme Atlantico.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

2 thoughts on “Néologisme numérique du jour”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*