Singularité(s) musicale(s)

La chanson est un art singulier. Sur des musiques séduisantes, on peut dire des horreurs — et l’auditeur reste séduit.

Voici deux cas, qui ont toujours intrigué l’Oreille tendue.

Depuis 2003, le groupe Mes aïeux connaît un succès considérable avec «Dégénérations». Le titre le dit : tout va à vau-l’eau chez les jeunes. Ils ont quitté «la terre» (quatre fois) pour se retrouver dans un «p’tit trois et demi ben trop cher frette en hiver». L’avortement est devenu leur mode de contrôle des naissances («Quand tu fais des conneries tu t’en sauves en avortant»). Les pères ont privé leurs fils d’héritage en plaçant leur argent dans des REER. Leurs descendants ne savent plus s’amuser comme dans le temps des «veillées». C’était tellement mieux avant ! «Dégénérations» est une chanson réactionnaire. Pourtant, plein de gens l’ont entonnée et l’entonnent encore, entraînés d’abord par ses percussions, puis par son reel, comme l’indique le sous-titre («Le reel du fossé»).

En 2007, Réal Béland lance la chanson «Hockey bottine». Le texte en est à la fois misogyne, homophobe et ethnocentré. Misogyne : «Asteur les fans écoutent le hockey / À cause de Chantal Machabée / On va aller voir les games au Centre Always» — le féminin, c’est les menstruations (Always est une marque de produits d’hygiène féminine). Homophobe : «Les joueurs sont rendus des hommes d’affaires / Faudrait leur faire peur dans l’vestiaire / Envoyer deins douches André Boisclair» — l’homosexualité, c’est le trouble sexuel dans le vestiaire (l’ancien homme politique André Boisclair est homosexuel). Ethnocentré : «I reste pus beaucoup d’joueurs francophones / Qui nous donnent le deuxième effort […] Pis si t’es tanné des caprices d’Ovechkin / Ben ferme ta tévé / Pis viens jouer au hockey bottine» — l’étranger, c’est le caprice (Alexander Ovechkin est russe). «Tout l’monde dans l’temps avait l’CH tatoué / Ç’a ben changé / C’est dans nos mam’lons qu’i est percé» : c’était tellement mieux avant ! Pourtant la chanson est entraînante.

Comment résister ?

P.-S. — L’Oreille tendue a beaucoup écrit sur les chansons du hockey, par exemple ici.

Références

Béland, Réal, «Hockey bottine», Réal Béland Live in Pologne, 2007, 4 minutes.

Mes aïeux, «Dégénérations / Le reel du fossé», En famille, 2003, 5 minutes 24 secondes.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*