Coup double rhétorique

«La mémoire est la faculté qui oublie», dit-on souvent. On pourrait ajouter que c’est la faculté qui confond.

Depuis le 22 février 2011, l’Oreille tendue nourrit son Dictionnaire personnel de rhétorique. Elle y a bien sûr parlé de l’oxymore et du pléonasme. Elle était convaincue d’avoir cité ce magnifique (double) exemple :

Oxymore et pléonasme

Elle se trompait. Elle le regrette.

P.-S.—L’Oreille remercie son ami Marc Angenot de l’avoir ramenée dans le droit chemin de la mémoire.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*