L’oreille tendue de… Paige Cooper

Paige Cooper, Zolitude, 2019, couverture«Je me suis réveillée dans le noir et je n’arrivais pas à bouger. Pendant cinq minutes, ni mes bras ni mes jambes, un cadavre. Je ne savais pas où il était. Il n’était pas à côté de moi. J’ai tendu l’oreille, mais je ne pouvais pas bouger.»

Paige Cooper, Zolitude. Nouvelles, traduction de Catherine Ego, Montréal, Boréal, 2019, 256 p. Édition numérique.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Une pensée sur “L’oreille tendue de… Paige Cooper”

Répondre à Isabelle Bouthillier Annuler la réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*