Langue de campagne (19)

Les expressions et mots préférés des chefs de parti politique du Québec, surtout selon les débats télévisés des 19, 20, 21 et 22 août ?

Jean Charest (Parti libéral) : «poser des gestes», «cela étant dit» et «pour cent». Voilà un homme responsable, mais qui sait faire la part des choses et qui est tout à fait capable de retenir des statistiques.

François Legault (Coalition avenir Québec) : «gêné», «livrer la marchandise». Voilà un autre homme responsable, qui tient ses promesses, même s’il se laisse parfois emporter : le 22 août, il a répété cinq fois de suite «wô»; le lendemain, c’était «non» et «complètement faux» quatre fois, et «wow», deux fois.

Pauline Marois (Parti québécois) : «cependant», «petit peu» (l’autobus des médias attachés à la couverture de sa tournée électorale a été surnommé «le petit peu bus») et «bein» (pour «bien»). Voilà une femme nuancée, modérée et qui sait parler comme le peuple.

Ce n’est pas plus compliqué que cela.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

1 pensée sur “Langue de campagne (19)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*