Citation déprimante (ou pas) du jour

«Eh quoi ! chercher un mot pendant une journée !
L’attendre un mois entier, & peut-être une année,
Vous semble un métier sage ? Hélas ! que je vous plains.»

(Cubières de Palmézeaux, le Concours académique, acte IV, scène VIII, dans Théâtre moral ou pièces dramatiques nouvelles, Paris, Belin, Veuve Duchesne et Bailli, 1784, tome premier, p. 197-327, p. 308).

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

2 thoughts on “Citation déprimante (ou pas) du jour”

    1. Yapadkoi. En prime, quelques vers du poème «Planté sur la tombe de Thémire» : «Tout mon désir, hélas ! / Est qu’un même cercueil à l’instant nous rassemble, / Et que, toujours unis, même après le trépas, / Nos jeunes ossements puissent vieillir ensemble» (dans Maurice Allem [édit.], Anthologie poétique du XVIIIe siècle, Paris, Garnier-Flammarion, coll. «GF», 101, 1966, 512 p., p. 414). L’Oreille les citait dans une œuvre de jeunesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*