Autoportrait, à la Littré

Émile Littré, Comment j’ai fait mon dictionnaire de la langue française, 1897, page de titre

«Les coups de collier intermittents, quelque énergiques qu’ils soient, y valent peu; ce qui y vaut, c’est l’assiduité qui ne s’interrompt jamais.»

Émile Littré, Comment j’ai fait mon dictionnaire de la langue française, nouvelle édition, précédée d’un avant-propos par Michel Bréal, Paris, Librairie Ch. Delagrave, 1897, viii/47 p., p. 22.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*