Jacques Laurin (1931-2018)

Roland Jacob et Jacques Laurin, Ma grammaire, éd. de 1998, p. 188-189«Linguiste, professeur, éditeur, chroniqueur à la radio et à la télévision, conférencier et auteur de nombreux ouvrages» («Avis de décès», le Devoir, 20-21 octobre 2018, p. B7), Jacques Laurin est mort le 27 septembre.

L’Oreille tendue a souvenir, jeune, de l’avoir entendu dans les médias.

Elle cite volontiers sa Grammaire de 1994, dans laquelle Maurice Richard, le célèbre joueur des Canadiens de Montréal — c’est du hockey —, sert d’exemple pour expliquer «Le déterminant numéral» (éd. de 1998, p. 188-189). On y apprend notamment que «Le Gentilhomme du hockey» ne cherchait «jamais» la bagarre. (Ça se discute.)

Troisième souvenir : lors d’une table ronde tenue le 8 octobre 2005, sous la gouverne de Noëlle Guilloton, à la librairie Le Fureteur de Saint-Lambert, Jacques Laurin et Guy Bertrand, le premier conseiller linguistique de Radio-Canada, avaient lu, sans y être préparés, un extrait dialogué du Dictionnaire québécois instantané, que l’Oreille avait (co)publié l’année précédente. Cela était inattendu et savoureux.

On savait Jacques Laurin chatouilleux en matière de grammaire. Il aurait probablement été marri de lire la phrase suivante dans l’«Avis de décès» que publiait le Devoir la fin de semaine dernière : «Le grand public a profité de ses conseils à partir des années 70 grâce aux chroniques sur la langue française qu’il a tenu à la radio et à la télévision […].» L’auteur d’Améliorez votre français et de Maîtrisez la conjugaison aurait sûrement déploré l’absence d’accord du participe passé du verbe tenir (il aurait fallu «tenues»). Cela lui aura été épargné.

Références

Jacob, Roland et Jacques Laurin, Ma grammaire, Montréal, Éditions de l’Homme, coll. «Réussite», 1998 (1994), xiii/434 p. Ill.

Laurin, Jacques, Améliorez votre français, Montréal, Éditions de l’Homme, coll. «Le bon mot», 2011, 92 p.

Laurin, Jacques, Maîtrisez la conjugaison, Montréal, Éditions de l’Homme, coll. «Le bon mot», 2011, 112 p.

Melançon, Benoît, en collaboration avec Pierre Popovic, Dictionnaire québécois instantané, Montréal, Fides, 2004 (deuxième édition, revue, corrigée et full upgradée), 234 p. Illustrations de Philippe Beha.

Dictionnaire québécois instantané, 2004, couverture

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*