L’art du portrait, encore

Christian Gailly, les Oubliés, 2007, couverture«Schooner conduisait. Schooner, c’est le nom d’un bateau à deux mâts, genre goélette élégante, comme Schooner pouvait l’être, surtout mentalement mais beau physique aussi.»

Christian Gailly, les Oubliés. Roman, Paris, Éditions de Minuit, 2007, 140 p., p. 13.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur/autrice : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

2 réflexions sur « L’art du portrait, encore »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*