Parler avec ses poings

Ruban, Olympiques Juniors, Banque royale, Canada, 1974

En sa tendre jeunesse — c’était au siècle dernier —, l’Oreille tendue a tâté du noble art. Pour cause de flux sanguin indomptable, sa carrière fut de courte durée et elle s’est terminée sur une fiche éloquente de 0 – 1 – 0.

L’Oreille tendue — ce qui en jette moins, il est vrai, que «L’ange du ring» ou que «The Italian Stallion» — ne s’est pourtant pas complètement désintéressée de la boxe pour autant, mais elle a préféré l’approcher culturellement (cinéma, littérature, arts plastiques) et linguistiquement.

Il y a en effet un vocabulaire de la boxe. Son lexique propre est facile à repérer : jab, uppercut, direct, swing, crochet, ring, round (ou ronde), reprise. Plus intéressantes sont les expressions idiomatiques liées à cette forme de pugilat.

Deux exemples.

Les boxeurs n’ont pas d’entourage, pas d’équipe. Ils ont un clan. Exemple : Robert Frosi, le Clan Hilton. Autopsie d’un gâchis (Montréal, Logiques, 2003, 176 p. Préface de Gilles Proulx).

On ne pèse pas les boxeurs en kilos, mais en livres. Mieux : cette unité permet de mesurer les athlètes — X fait la limite de 168 livres — et de les comparer entre eux au-delà des catégories établies — «Les deux hommes, considérés comme les meilleurs pugilistes livre pour livre au monde, ont tenté à de nombreuses reprises d’en arriver à une entente pour présenter le combat de plus lucratif de l’histoire de la boxe professionnelle, en vain» (la Presse, 17 juin 2011, cahier Sports, p. 6).

Livre pour livre ? On s’étonne que cet étalon ne serve pas en littérature : Y et Z sont les deux meilleurs écrivains du monde, livre pour livre.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

2 thoughts on “Parler avec ses poings”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*