Trois pour le prix d’une

Hier, en première page du cahier «Voyage Québec» de la Presse : «Saint-Tite est la capitale québécoise du western, Québec veut devenir la capitale mondiale de Noël… À Saint-Valentin, village de quelque 500 habitants, on aspire bien sûr à devenir la capitale des amoureux. Pour attirer les foules, rien de tel qu’un festival pour la Saint-Valentin.»

Une capitale, c’est bien. Trois, c’est mieux.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*