Détruire disent-ils

Max Pacioretty

 

Le fils aîné de l’Oreille tendue rentre de l’école pas trop insatisfait de sa performance à son examen de mathématiques.

«J’ai détruit les premières questions.»

Sur Twitter, @PuckTaVie commente le jeu de Max Pacioretty, le joueur des Canadiens de Montréal (c’est du hockey).

«Bordel que je l’aime quand il détruit.»

Employé seul ou avec un complément, détruire désigne, au Québec, ces jours-ci, une forme de réussite, et de réussite triomphante par annihilation. Qui détruit ne fait pas dans la dentelle.

P.-S. — Vous croyez entendre là un écho de l’anglais (destroy) ? Ce n’est pas l’Oreille qui vous contredira.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*