Y toucher ou pas

Pour la chroniqueuse gastronomique de la Presse

Dans notre Dictionnaire québécois instantané de 2004, respecter avait droit à deux définitions (p. 193).

1. Ne pas faire ça. Céline, ce soir, je vais te respecter.

(Faire ça ? «Forniquer», p. 87.)

2. Laisser quelqu’un croupir dans son cheminement. Je respecte ta décision.

Il faut aujourd’hui en ajouter une nouvelle.

3. Se soumettre au bon vouloir d’un aliment. Un vrai chef sait respecter son produit.

P.-S. — La nécessité impérieuse de cette troisième définition est venue à l’Oreille tendue à la lecture d’un tweet de @reneaudet. Merci.

 

[Complément du 5 décembre 2013]

Sur Twitter, @nicolasdickner écrit : «Ah oui, mais il faut “respecter *le* produit”, pas “respecter son produit”. L’article est capital.» Juste.

 

Référence

Melançon, Benoît, en collaboration avec Pierre Popovic, Dictionnaire québécois instantané, Montréal, Fides, 2004 (deuxième édition, revue, corrigée et full upgradée), 234 p. Illustrations de Philippe Beha.

Dictionnaire québécois instantanté, 2004, couverture

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*