Le zeugme du dimanche matin et de Joyce Marshall

«My own father was eating lunch in a restaurant in Montreal when he dropped his fork and slipped sideways to the floor. He was bundled into a taxi and would not tell the driver where he lived or be taken to a hospital till twenty-five dollars and most of his life was gone

Joyce Marshall, «Avis de Vente», Matrix, automne 1984, reproduit dans Michael Benazon (édit.), Montreal mon amour. Short Stories from Montreal, Toronto, Deneau, 1989, xix/290 p., p. 228-236, p. 236.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *