Intégration linguistique

La Presse+, dans son édition du 4 mars, consacre un article à une Tunisienne installée dans un village québécois, Saint-Ubalde de Portneuf. Nawel Hanchi, 30 ans, a été secouée par l’attentat meurtrier commis à la grande mosquée de Québec le 29 janvier 2017. Cela, dit-elle deux fois, lui «a fait de quoi».

Faire de quoi : expression prisée au Québec pour montrer que l’on a été atteint par quelque chose, sans avoir recours à de grandes formules.

Sur le plan linguistique, Nawel Hanchi est bien intégrée.

P.-S. — Léandre Bergeron (1980, p. 400) et Ephrem Desjardins (2002, p. 75) donnent quelque chose comme synonyme de de quoi. C’est juste.

Références

Bergeron, Léandre, Dictionnaire de la langue québécoise, Montréal, VLB éditeur, 1980, 574 p.

Desjardins, Ephrem, Petit lexique de mots québécois à l’usage des Français (et autres francophones d’Europe) en vacances au Québec, Montréal, Éditions Vox Populi internationales, 2002, 155 p.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*