Autopromotion 388

«Hostie», publicité du diocèse de Montréal

Un segment de l’émission Plus on est de fous, plus on lit !, qu’anime Marie-Louise Arsenault à la radio de Radio-Canada, est consacré à la définition de mots beaucoup présents dans l’espace public.

L’Oreille tendue a déjà eu l’occasion d’y réfléchir à débat, à expert, à authenticité, à porte-parole, à transparence, à mononcle et à touriste.

Cet après-midi, entre 14 h et 15 h, elle abordera le mot blasphème.

 

[Complément]

On peut (ré)entendre l’entretien ici.

L’étude du Pew Research Center sur l’état du blasphème dans le monde en 2014 se trouve .

La référence au livre d’Alain Cabantous est la suivante :

Cabantous, Alain, Histoire du blasphème en Occident. XVIe-XIXe siècle, Paris, Albin Michel, coll. «Bibliothèque de l’évolution de l’humanité», 2015 (1998), 352 p.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*