Les zeugmes du dimanche matin et d’Érik Vigneault

Érik Vigneault, Tout savoir sur Juliette, 2018, couverture

«Le Marchand d’art prit une pause, une gorgée et le temps de vérifier l’effet de son entrée en matière sur son auditoire» (p. 63).

«après que ses parents eurent disparu mystérieusement sans laisser d’adresse ni de trace» (p. 64).

«Quelqu’un dit : Pourquoi avez-vous quitté Mariá et Barcelone ?» (p. 97)

«Nous roulions doucement; ni Georges ni moi n’étions pressés, nous avons roulé en silence et en connivence […]» (p. 113).

«Le jour même un mercredi vinrent le cueillir chez lui sept individus arborant l’uniforme, l’air et le ton compassés de représentants de la loi tour ce qu’il y a d’ordinaire […]» (p. 158).

Érik Vigneault, Tout savoir sur Juliette. Roman, Montréal, Le Cheval d’août, 2018, 177 p.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*