Danger d’hyperspécialisation ?

Une décade n’est pas une décennie

Des collègues albertains organisent un colloque sur le thème «Écritures des femmes au Canada et au Québec : alliances / transgressions / trahisons».

Ce colloque sera très ciblé : puisqu’il sera «axé sur la première décade du XXIe siècle», il devrait en effet porter sur les dix premiers jours — la «première décade» — de l’an 2000.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur/autrice : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

5 réflexions sur « Danger d’hyperspécialisation ? »

  1. Ne sont-ce pas plutôt les dix premiers jours de 2001? … 😉
    [Je croyais avoir souvenir (merci à mes cours d’histoire au secondaire!) que le XXe siècle s’étendait de 1901 à 2000. Ce qui ferait de 2001 la première année du XXIe siècle. Me trompe-je?]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*