Vaut mieux pas

Soit l’expression suivante, tirée de la Presse+ du 8 octobre : «on devine que Jake Allen devait commencer à pomper l’huile». (Jake Allen ? C’est du hockey.)

Pomper l’huile, donc. En français populaire du Québec, avoir du mal, tirer la langue, y arriver difficilement.

Chez Pierre DesRuisseaux : «Haleter, être essoufflé, souffleter» (p. 181).

À votre service.

P.-S.—On ne confondra pas cette pompe avec une autre.

 

Référence

DesRuisseaux, Pierre, Trésor des expressions populaires. Petit dictionnaire de la langue imagée dans la littérature et les écrits québécois, Montréal, Fides, coll. «Biblio • Fides», 2015 (nouvelle édition revue et augmentée), 380 p.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*