Trente-neuvième article d’un dictionnaire personnel de rhétorique

Anacoluthe, le Devoir, 22 mars 2022

Anacoluthe

Définition I

«Figure qui opère une rupture de syntaxe. La négligence, un lapsus, une charge émotive ou l’impatience de la pensée en sont les causes possibles […]» (Dictionnaire des termes littéraires, p. 32).

«L’anacoluthe consiste en une construction de phrase qui s’interrompt soudainement pour laisser la place à une autre construction, comme un changement de sujet (Espérant le tout à votre satisfaction, veuillez agréer mes salutations distinguées)» (Office québécois de la langue française).

N.B. L’anacoluthe concerne souvent l’apposition.

Exemples

«N’ayant répondu qu’en anglais aux questions lors d’un comité parlementaire, des élus doutent de son engagement à corriger le tir» (le Devoir, 22 mars 2022).

«Conçu en discutant avec ses enfants, M. Babiak précise que le roman suit un groupe de filles intelligentes et hautement formées qui ont un rôle “derrière les grands moments de l’Histoire”» (Radio-Canada, 27 mars 2022).

«Arrêtée par la Gestapo, son comportement fut héroïque» (France Culture, 28 mars 2022).

Définition II

Insulte prisée par le capitaine Haddock

P.-S.—En effet, il a déjà été question d’anacoluthe ici et .

 

Référence

Van Gorp, Hendrik, Dirk Delabastita, Lieven D’hulst, Rita Ghesquiere, Rainier Grutman et Georges Legros, Dictionnaire des termes littéraires, Paris, Honoré Champion, coll. «Dictionnaires & références», 6, 2001, 533 p.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur/autrice : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*