Langue universelle

On se demande parfois si la francophonie existe pour vrai. Il suffisait d’assister à quelques tables rondes du Salon du livre de Paris — ce que l’Oreille tendue a fait il y a quelques jours — pour trouver réponse à cette question. La multiplication des problématique, au niveau de, quelque part, opportunité et voire même indique bien que le français est une langue universelle. Ses tics sont les mêmes des deux côtés de l’Atlantique.

 

[Complément]

Sur Twitter, @francisroyo parle d’«atlantics». L’Oreille tendue regrette de ne pas y avoir pensé.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

5 thoughts on “Langue universelle”

  1. Opportunité, ça me tue un peu à chaque fois… plus personne ne semble s’en soucier! (C’est comme réaliser).
    Merci à l’Oreille tendue de me faire sentir moins seule, et toujours avec humour.

  2. Il reste « espèce de » qui est épidémique en France (foyer situé à la Maison de la Radio) et qui ne semble pas encore (dieu merci, car c’est comme la grippe sur les Amérindiens, je crains que nous n’ayons pas les anticorps pour y résister) avoir traversé l’Atlantique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*