La ville à la ville

Le Devoir des 19-20 novembre 2011 avait un cahier «Habitation».

Publicité en page 3 : «Demeures urbaines sur Saint-Jacques.»

Sous-titre en page 5 : «On a prévu des chalets urbains […].»

Publicité en page 9 : «Les seules maisons de ville authentiques dans le quartier.»

Il est bon de se faire rappeler que la ville n’est plus à la campagne.

[Complément du 23 novembre 2011]

Le phénomène est-il uniquement montréalais, comme dans les exemples ci-dessus ? Que nenni.

Quelques heures après avoir mis son billet en ligne, l’Oreille tendue lit son Devoir. En première page : «Laval prépare un téléphérique urbain» (23 novembre 2011).

N’en doutons plus (si nous en avons déjà douté) : Laval est une ville.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

2 thoughts on “La ville à la ville”

  1. Sur le boulevard Rosemont, j’ai aperçu une publicité annonçant des « condos urbains ». L’image qui accompagnait ce concept montrait un couple dansant dans un pré. J’ai tout de suite eu une pensée pour l’Oreille tendue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*