PP (parlons poil[s])

Le 25 septembre 2010, il était question ici des poils de grenouille à gosser.

Le 18 novembre 2010, du sens du poil.

Le 2 septembre 2012, du poil des jambes.

Le 27 avril 2013, du poil à couper.

Le 17 juillet 2012 et le 7 mai 2013, du poil en voie de raréfaction.

Ajout à cette liste incomplète, entendu dans la bouche d’Olivia de Lamberterie, le 27 octobre 2013, à l’émission le Masque et la plume de France Inter : avoir les poils signifierait avoir la chair de poule.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

2 thoughts on “PP (parlons poil[s])”

  1. Toujours dans le registre émotionnel, mais à l’opposé du spectre: « se poiler » et « poilant » (« rire » et « drôle »). Une idée de l’origine?

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*