Autopromotion 165

Revue Épistolaire, 40, 2014, couverture

En 1991, l’Oreille tendue collaborait pour la première fois à ce qui s’appelait alors le Bulletin de l’AIRE. Cette publication de l’Association interdisciplinaire de recherche sur l’épistolaire s’intitule désormais Épistolaire (ISSN : 0993-1929). Son quarantième numéro a paru à la fin de 2014. L’Oreille y collabore toujours, notamment par sa chronique «Le cabinet des curiosités épistolaires».

Table des matières

Haroche-Bouzinac, Geneviève, «Avant-propos», p. 5.

Obitz-Lumbroso, Bénédicte (édit.), «40 !», p. 7-23. Textes de Cécile Dauphin, Jean-Marc Hovasse, Yvan Leclerc, Mireille Bossis, Mireille Kerven-Gérard, Isabelle Landy, Antony McKenna et Benoît Melançon.

Buffat, Marc, Geneviève Cammagre et Odile Richard-Pauchet, «Avant-propos [au dossier «Diderot en correspondance»]», p. 27-28.

Chamayou, Anne, «Regrets sur un vieux fauteuil : le discours du repos dans la correspondance complète de Diderot», p. 33-45.

Buffat, Marc, «Ville et campagne dans la correspondance de Diderot», p. 47-58.

Weltman-Aron, Brigitte, «Le rapport au temps dans la correspondance de Diderot», p. 59-67.

Fink, Béatrice, «“Quoi ? Ne plus manger et me taire ?” : démonter le comestible dans la correspondance de Diderot», p. 69-74.

Langbour, Nadège, «“L’histoire des maladies” dans la correspondance de Diderot : les enjeux de l’exhibition du corps souffrant», p. 75-83.

Cussac, Hélène, «Les lettres de Diderot à Sophie Volland à l’épreuve de la sympathie», p. 85-98.

Alvarez, Cécile, «“Seigneur Michel” dans les lettres à Falconet», p. 101-111.

Palus, Berenika, «“La palette du poète” selon Diderot épistolier», p. 113-121.

Haroche-Bouzinac, Geneviève, «Forme et fonction de l’anecdote dans la correspondance de Diderot, essai de typologie», p. 123-132.

Vucelj, Nermin, «L’esthétique dans la correspondance de Diderot», p. 133-142.

Charrier-Vozel, Marianne, «Diderot : lettres de conseil aux comédiennes Riccoboni et Jodin», p. 143-154.

Richard-Pauchet, Odile, «Diderot et les dames Volland lecteurs de Richardson : échanges de vues, vers une poétique (du roman) épistolaire», p. 155-167.

Bergamasco, Lucia, «Affectivité amicale, ou conjugale, un ressort pour l’épistolarité politique [avant-propos au dossier «Épistolaire politique : un laboratoire d’idées ?»]», p. 171.

Serme, Jean-Marc, «“I Shall Withold Nothing” : la correspondance politique et militaire d’Andrew Jackson et James Monroe, 1814-1819», p. 173-183.

Quanquin, Hélène, «William Garrison par ses enfants. Une correspondance familiale politique», p. 185-193.

Allorant, Pierre, «Une si belle ordonnance : l’épistolarité politique au sein d’une famille de médecins français de Bonaparte à Clémenceau», p. 195-206.

Badier, Walter, «La correspondance d’Alexandre Ribot en Amérique (1886-1887) : entre impressions de voyage et réflexions politiques», p. 207-216.

McKenna, Antony, «Étudier l’épistolaire : le cas de Pierre Bayle», p. 219-228.

Cousson, Agnès (édit.), «Bibliographie de l’épistolaire», p. 229-256. Contributions de Benoît Grévin, Luciana Furbetta, Clémence Revest, Mawy Bouchard, Andrzej Rabsztyn, Nathalie Gibert et Benoît Melançon.

Melançon, Benoît, «Le cabinet des curiosités épistolaires», p. 257-259. [Sur le paradoxe de l’épistolarité contemporaine]

Charrier-Vozel, Marianne, «Vie de l’épistolaire», p. 261-268.

«Comptes rendus», p. 271-317.

Écrire au pape et au Père Noël, 2011, couverture

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*