Fume, c’est du français

Soit le tweet suivant, de l’ami François Bon :

Le fils aîné de l’Oreille tendue n’est pas d’accord : weed (herbe, pot, mari, marijuana) est masculin.

C’est corroboré, sur Twitter, par @revi_redac :

Le premier est français; les autres, québécois. S’agirait-il d’une divergence transatlantique ?

Ne reculant devant aucune prouesse technique, l’Oreille a lancé un sondage sur Twitter. Résultat (sur 19 répondants, après 15 heures) : 26 % pour le féminin; 74 % pour le masculin.

C’est là où nous en sommes.

 

Illustration ci-dessus : Bogdan, «Cannabis 02 bgiu», 2005, sous licence CC BY-SA 3.0, photo déposée sur Wikimedia Commons, <https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Cannabis_02_bgiu.jpg?uselang=fr>.

 

«Weed», graffiti, Montréal, 17 mai 2016

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

3 thoughts on “Fume, c’est du français”

  1. N’étant pas consommateur, je ne veux pas m’engager sur le genre du weed (ou de la). Je sais qu’au moment du tweet l’odeur était indiscutable, et que lorsque le vigile a mis fin à la fiesta vers 3 h du mat il a dit « de la beuh » là en net féminin. Je vais enquêter auprès des étudiants consommateurs, promis. désolé pour approximation éventuelle, faut que je trouve un vidéo pour que ce soit de la bonne job.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*