Réjean Ducharme (1941-2017)

Réjean Ducharme, l’Hiver de force, éd. de 1984, couverture

L’Oreille tendue se répète : Réjean Ducharme, qui vient de mourir à 76 ans, était l’un des deux plus grands romanciers du Québec. (L’autre ? Mordecai Richler.)

Elle l’a souvent cité ici.

Pour son titre le plus galvaudé, l’Hiver de force.

Pour son amour du hockey : Bobby OrrDollard Saint-Laurent.

Pour son art du zeugme : 13 novembre 201126 décembre 201112 février 201229 décembre 2013.

Pour son sens des mots : agace-pissetteallô coudoncriminalisédiscours du trônedjeauxfififlauxmaghanémets-enmoyensnorozigonner.

Réjean Ducharme avait l’oreille.

P.-S.—Par où (re)commencer ? Par l’Hiver de force (1973).

Référence

Ducharme, Réjean, l’Hiver de force, Paris, Gallimard, 1973, 282 p. Rééd. : Paris, Gallimard, coll. «Folio», 1622, 1984, 273 p.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*