L’oreille tendue de… Naomi Fontaine

Naomi Fontaine, Kuessipan, couverture«On entend la guitare de l’un, le rire de la fille soûle, les vêtements qui crépitent, les oreilles qui se tendent, les histoires qui salissent les uns, dont les autres se rappellent. La nuit, sur le sable fin de la baie.»

Naomi Fontaine, Kuessipan, Montréal, Mémoire d’encrier, coll. «Legba», 2017, 109 p., p. 32.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*