À il et à elle 002

Vous évaluez une thèse dans une université montréalaise ? Ça ne sera pas simple, surtout si vous suivez les consignes :

La doyenne, le doyen transmet à chaque membre du jury un exemplaire du texte de la thèse ainsi que le formulaire d’évaluation et lui précise l’échéance pour la transmission du rapport. Elle, il informe l’auteur, l’auteure de la thèse de la composition du jury. […] Sur recommandation du Sous-comité, la doyenne, le doyen désigne, parmi les membres du jury, une présidente, un président du jury qui doit normalement être rattaché à l’Université.

Ne faudrait-il pas écrire «rattaché, rattachée» ? Ou bien «rattaché(e)» ? Oubedon «rattaché / e» ? Elle, il s’interroge.

CC BY-NC 4.0 Cette œuvre est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale 4.0.

Auteur : Benoît Melançon

Professeur, chercheur, blogueur, éditeur, essayiste, bibliographe, chroniqueur radiophonique épisodique, conférencier. Préfère Jackie Robinson à Maurice Richard.

1 pensée sur “À il et à elle 002”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*